Un blog pour quoi faire?

Publié le par Ephedra

J’ai longtemps hésité avant d’ouvrir un blog. Je faisais trop le parallèle avec les journaux intimes que je pensais qu’il était bon de tenir à l’adolescence, mais auxquels je n’ai jamais su m’astreindre plus de 10 pages ou de 10 jours, c’était selon.

 

Ecrire pour dire quoi ? C’est ce que je me demandais à l’époque. Lorsque, à grand peine, j’avais restitué ma journée sur le papier, le résultat me semblait tellement pauvre et insignifiant que je ne comprenais décidément pas ce qu’il pouvait bien y avoir d’intéressant là-dedans, et pourquoi la prof de français s’évertuait ainsi à vouloir faire de nous de nouvelles Anne Frank…

 

Avec le blog, j’ai découvert d’autres manières de faire : on blog autour de son univers, certes, mais l’on n’est pas forcé de décrire sa journée comme en 4ème, ni de s’astreindre à une écriture quotidienne. Dans la fréquence, le style, les sujets, dans l’art et la manière, le verbe et le geste, il y a autant de blogs qu’il y a de bloggers. Depuis la femme seule qui passe son temps sur son ordinateur et pour qui son blog c’est sa vie, à l’homme d’affaires visiblement très occupé mais qui trouvera quand même toujours, entre deux brain-stormings et un conseil d’administration, le temps de se fendre de quelques lignes sur la crise économique ou les élections américaines, entre ces deux extrêmes, il existe des contenus variables, des degrés d’implication et des fréquences d’écriture diverses.

 

Un blog n’est donc pas forcément un journal intime, et c’est tant mieux. Il reflète néanmoins la vie et/ou les préoccupations de son auteur, et en cela il dévoile quand même une part d’intimité. Une part d’intimité appelée à être montrée, susceptible d’être partagée par d’autres.

 

Au départ, je trouvais qu’il y avait quelque chose d’un peu prétentieux à s’afficher ainsi sur Internet, et implicitement à croire que ce que l’on avait à dire pouvait intéresser les autres. Ouvrir un blog, c’est quand même s’imposer de soi-même sur un espace public, s’y accorder sa propre légitimité. Le « c’est ouvert à tout le monde, donc moi aussi j’ai le droit d’y être » suffit-il à justifier un blog ? Légalement et philosophiquement, oui, peut-être. Après, je ne peux pas m’empêcher de me poser cette question de la pertinence et du bien-fondé de ce que l’on a à dire : en quoi est-ce que ce que j’ai à dire peut intéresser les autres ?

 

Et puis d’abord qu’est-ce que j’ai à dire ? Ca dépend des jours et des humeurs, j’imagine. La constante est que je me passionne pour le monde qui m’entoure, les gens, la ville, et les mille et une petites choses du quotidien.

 

Alors, entre journal intime et revue de presse, où ce blog se situera-t-il ? D’abord pas très loin de vous, j’espère. Je souhaite surtout trouver ici l’occasion de partager, de confronter des points de vues, de discuter avec vous des choses qui m’interpellent, m’interrogent ou me passionnent, sur des sujets divers et variés, qui empruntent à un peu tout ce qui fait la vie, tout simplement…

 

Publié dans Pourquoi un blog

Commenter cet article

Carla 20/02/2009 14:01

J'ai eu les mêmes reflexions que vous, les mêmes réticences, la même envie finalement... Je prends mon blog comme une expérience, un regard que je porte sur moi-même...

Ephedra 20/02/2009 14:20


Je dois filer, mais dès mon retour, c'est avec plaisir que j'irai visiter votre blog. A très bientôt, Carla. 


L............uC 28/12/2008 08:39

...à rebours, je viens de découvrir et de scruter ce que vous écrivez, votre plume, ou plutôt votre "azerty", est (très) agréable à lire, frappé au coin du bon sens, les arguments sont loin de me laisser indifférent... j'y laissé Ô pas sage! quelques "comment taire?" sur vos sujets... Continuez, je vous prie, repasser ferai.

Mademoiselle Coco 21/12/2008 10:06

Bonjour !
Merci pour ton mail adorable qui m'a beaucoup touchée dés le réveil. Ca fait du bien de commencer une journée comme ça.
Dans cet article, tu définis parfaitement tout ce que je me suis demandé, tout ce que je me demande encore par rapport au fait de créer ou d'avoir créé un blog. Et les réponses que tu y apportes me confortent dans l'idée que oui, on peut avoir un blog et pas une once de prétention.
Je souhaite longue vie au tien, et me permets de te dire que ta manière d'écrire est très agréable à lire, c'est assez rare !
Des bises,
Bon dimanche !