Bruxelles

Publié le par Ephedra

« Bruxelles, ma belle, je te rejoins bientôt ». Et comme Dick Annegarn, moi aussi, car à l’heure où vous lirez ces lignes, à Bruxelles, je serai.

 

Bruxelles, c’est bien simple : je l’aime, je l’adore, je la kiffe. Graaave !

 

Bénabar l’a quand même échangée au roi contre Paris, c'est vous dire. Grosse fan de Paris devant l'Eternel, je n’irais peut-être quand même pas jusque là, mais il n’empêche…

 

Pourquoi est-ce que j’aime tant Bruxelles ?

 

Eh ben déjà parce que Bruxelles, c’est une grande ville, et que moi, fondamentalement, j’aime les grandes villes. La campagne profonde et les grandes villes. Pas de place pour l'entre-deux. Mais Bruxelles n’est pas n’importe quelle grande ville : c’est une grande ville qui a tous les avantages de la grande ville, sans les inconvénients de Londres ou de Paris par exemple (loyers hors de prix, côté très speed du rythme de vie…). A Bruxelles, on peut avoir un 80m² dans un chouette quartier pour 750 euros. A Bruxelles on peut prendre son temps. Prendre le temps de savourer la ville. Prendre le temps de savourer la vie.

 

J’aime me balader dans Bruxelles, à St Gilles, à Ixelles, aux Marolles et ailleurs. Du côté de la Grande Place et vers les Halles Saint-Géry. Tous ces endroits-là, plus tous les quartiers que je ne connais pas encore.

 

Bruxelles se prête à ces errances, à ces déambulations. Parce que Bruxelles est douce, parce que Bruxelles est belle. Même sous la pluie ou sous le ciel gris, elle me plaît encore. J’aime ses architectures du nord, tout droit sorties des tableaux de Bruegel, ses ciels lourds sous la pluie, mais aussi et surtout la douceur de sa lumière, quand le temps est moins sévère et enveloppe les rues d’une tendresse paternelle. Mais à Bruxelles j’associe surtout des lumières d’hiver. Je suis très sensible à la lumière des villes. Quand j’évoque celle (ou devrais-je plutôt dire celles) de Bruxelles, me revient très précisément à l'esprit un matin de décembre, voilà quelques années. C’était un de mes premiers séjours à Bruxelles, je repartais vers la Gare du Midi un dimanche aprèm, il n’y avait personne dans les rues, tout était tranquille, très tranquille, avec ce beau soleil d’hiver qui voilait tout de sa lumière claire. J’ai tout de suite senti que j’étais en train de tomber amoureuse, et qu’un jour j’aurais envie de revenir, peut-être même « pour de bon ».

 

Si Bruxelles était une fille ce serait un peu une « girl next door », le genre de nana cool qui pète pas plus haut que son cul. La meuf sympa et abordable, la bonne copine, moins arrogante que Paris, plus humaine, moins hautaine (même si attention, j’adore aussi Paris, hein, parce que forcément, le côté garce, ça attire !).

 

Bruxelles, bien sûr, je l’aime 365 jours par an, mais j'avoue : je l’aime encore peut-être plus à la période des fêtes. Bruxelles à Noël, Bruxelles l’hiver. La mise en lumière de la Grande Place, tout en bleu et argent, so chic, so émouvant. Et puis ce marché immense qui s’étend de la Place de la Bourse jusqu’à la place Sainte-Catherine et au-delà, où l’on peut déguster l’un des meilleurs vins chauds qu’il m’ait été donné de boire jusqu’à présent - dans un mug « Souvenir from Brussels » avec une tête de Père Noël il est encore meilleur !

 

Et puis, quitte à me faire trucider par les Wallons, j’aime aussi l’idée qu’à Bruxelles on parle surtout français, mais qu’à peine sorti de la ville, on est en pleines Flandres, et il se trouve que j’aime aussi le flamand. Je sais les difficultés que peuvent générer la cohabitation de deux langues et de deux cultures dans un même pays, mais, vu de l'extérieur et au risque de me faire lapider par tous les Belges de la terre, moi, j'ai tendance à considérer cela comme une richesse. Et au-delà de Bruxelles, c'est toute la Belgique que j'aime.

 

Alors, en français ou en flamand, Bruxelles je t’aime, Belgique je t'aime ; Brussel ik hou van jou, België ik hou van jou ook !

Commenter cet article

Béatrice 15/03/2009 08:28

une belle portion de frites au bas de l'avenue du Parc....

Ephedra 16/03/2009 22:24


J'en ai mangé un cornet à ta santé Place de la Bourse avant de repartir! :-)


L............uC 15/03/2009 08:00

http://it.truveo.com/Bashung-chante-Bruxelles/id/2954307785
double hommage...

Ephedra 16/03/2009 22:24


Eh oui, je sais, pendant qu'on s'arsouillait (

L............uC 14/03/2009 22:33

... Ou un half en half au "Cirio"!, des sushis au "Yamahu Santatsu", une saltimboca au "Rugantino", une assiette au ''pita royal", des petits os place Bethléem, une portion mixte au terra incognita... Des moules et puis des frites.... Car c'est ça aussi Bxl, le cosmopolitisme à outrance, qui fait qu'on se sent chez soi.0)

Ephedra 16/03/2009 22:23


Complètement chez soi. Moi, c'est bien simple, j'étais comme à la maison! ;-)


Béatrice 14/03/2009 19:34

Ephedra... Samen, moeten wij Nederland spreken....
Moi aussi j'adore la ville de Bruxelles...j'y étais en septembre...j'y serai en juillet...Si je pouvais, j'y serais plus souvent.. cet été j'aurai le temps de me poser avec mon carnet!!! Je me réjouis d'avance! Si tu y es , on ira boire un verre au "Verschuren" à St gilles.

Ephedra 16/03/2009 22:21


Je ne sais pas encore ce que je ferai en juillet, mais qui sait, il n'est pas exclu que j'aille y faire un tour! Et après le verre au Verschuren, on ira rejoindre Luc au Cirio! :-)