Le matelas tâché

Publié le par Ephedra

Décidément, que d'aventures sur le chemin du boulot! Après la disparition de ma fameuse boîte aux lettres l'autre jour, ce matin, j'ai croisé la route d'un matelas échoué sur le trottoir. Rien d'exceptionnel a priori, mais rien de fondamentalement "normal" non plus, parce que des matelas qui jonchent les trottoirs, vous avouerez quand même qu'on n'en trouve pas à tous les coins de rue! Mais surtout, celui-là a attiré mon regard car il portait une tâche, dont la dimension m'a surprise. Je m'en suis approchée. Et là, mon esprit a commencé à vagabonder: vu la couleur, était-ce une tâche de sang, de diarrhée, de café? Quand, comment et par qui avait-elle été formée? Si elle avait été provoquée par un liquide organique, elle renvoyait pour moi forcément à la maladie, voire à la mort. Je sais, cela a peut-être un côté morbide ou voyeur, mais ce n'est pas dans cet esprit-là que je l'ai appréhendée. Plus dans celui d'une forme de compassion pour la souffrance à laquelle elle pouvait renvoyer, dont elle pouvait être la trace. J'ai été fascinée de me dire que, tandis que les travailleurs pressés passaient à côté sans le regarder, ce bout de tissu rembourré avait peut-être accompagné les affres de quelqu'un. Je me suis dit aussi qu'il était un peu bizarre de voir un objet aussi grave dans une posture aussi incongrue, de voir l'empreinte d'un vécu dramatique exposé aux yeux de tous, comme ça, sans pudeur, dans la rue...

 

   

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article