Diptyque

Publié le par Ephedra

Parmi les parfumeurs que j’aime bien, dans la lignée de Serge Lutens et de Santa Maria Novella, il y a aussi Diptyque.

Diptyque a été fondé à Paris en 1961, par trois amis issus du monde des beaux-arts et de la décoration. Ils ont commencé par vendre des tissus d’ameublement et des articles de parfumerie d’intérieure anglaise, avant de se lancer eux-mêmes dans la création de leurs propres bougies parfumées, qui demeurent encore aujourd’hui parmi les produits phare de la marque, même si depuis, des eaux de toilette, des savons, des gels douche et des parfums d’intérieur sont venus s’ajouter à la liste.


L’univers Diptyque, c’est un univers extrêmement raffiné. La boutique du boulevard Saint-Germain est une petite boutique comme je les aime, avec du carrelage en mosaïque, des miroirs, du bois et du fer forgé ; un petit côté rétro très stylé. Des fioles et des verres en exposition partout, dans leur packaging reconnaissable entre mille, sobre et épuré, aux belles lignes art déco, si caractéristique de la marque.


Les bougies Diptyque sont toutes d'effluves subtiles, et tiennent longtemps. On retrouve dans la gamme tous les parfums floraux traditionnels (de la rose à l’œillet en passant par le jasmin et le muguet), mais aussi des choses plus originales, comme le thé, le basilic, la menthe verte ou le foin coupé. J’ai personnellement un petit faible pour les boisés : cuir, bois ciré, ou encore l’étonnant « Feu de bois », qui réussit le miracle de sentir vraiment le feu de cheminée.


Les eaux de toilette viennent en trois contenances : 50, 100 et 200ml. Toutes ont en commun d’être des parfums originaux, que l’on ne trouve pas partout et qui ne vont pas à tout le monde. C’est que chez Diptyque, on ne fait pas dans le prêt-à-porter. Peut-être ne trouverez-vous (et encore si vous avez de la chance) qu’un parfum sur toute la gamme qui vous plaira vraiment, mais gageons que ce parfum-là ira alors au-delà du simple « ça sent bon » et sera pour vous carrément une rencontre, une vraie expérience olfactive. Ce sont des jus trop racés, trop particuliers pour être passe-partout ou laisser indifférents. Personnellement, je craque complètement pour « Phylosikos », le meilleur parfum à la figue qui existe selon moi sur le marché, loin devant le « Premier Figuier » de l’Artisan Parfumeur, qui se débrouille pourtant déjà pas mal dans son domaine. Avec son arrière-odeur de jardin grec et de foin coupé, il me donne envie de me rouler dedans durant tout l’été. C’est le seul parfum Diptyque que je porte vraiment, même si « L’eau lente » à base d’opoponax m’intrigue, et que « Tam Dao » au cyprès adouci d’ambre me titille aussi. Un jour peut-être, mais pour l’instant, ce n’est pas le moment.


Et là, je ne vous parle que des parfums que je porte ou que je pourrais porter, mais dans des registres olfactifs complètement différents, il y a d’autres merveilles, dont la simple évocation des compositions laisse entrevoir la magie : « L’eau de lierre » (feuilles de lierre, cyclamen, géranium, poivre vert, ambre gris, palissandre, muscs), « L’eau trois » (myrrhe, myrte, encens, ciste, pin, laurier, thym, romarin, origan),  ou encore le fameux « L’autre » (coriandre, cardamome, patchouli, carvi, poivre, cumin, noix de muscade), le parfum de la moitié des psychanalystes de la terre! :-)
 

 

Compter 40 euros pour les bougies et 55 euros pour les eaux de toilette 50ml

 

 

DIPTYQUE    

34, bd Saint Germain

75005 Paris

Tél : 01.43.26.45.27


www.diptyqueparis.com


A signaler aussi un autre point de vente dans le Marais,

et un corner au Printemps Haussmann.

Commenter cet article

tlafont 05/10/2011 10:18


Suite à la lecture de votre article, et après quelques recherches, je viens de retrouver les produits sur le site Première Avenue : http://www.shopping-premiereavenue.com


Béatrice 29/01/2009 15:28

Après quelque récupération bien naturelle:
quintette à cordes en ut majeur ou
Streichquintett C-dur...
dirigé par Mstislav Rostropovich....
AÏe Aïe Aïe....après cela le bal des martine...
enfin chaque chose en son temps...

Béatrice 29/01/2009 15:20

Terrible ton blog...si je n'y prends pas garde et que je m'ôte involontairement le plaisir de venir te rendre visite..après quelques heures déjà..je sens un manque..et tant pis..je plante tout et je te lis...pour mon plus grand plaisir...mais pour le coup, l'occasion est trop belle, je te le dis..ton parfum est sublimé par la musique que j'écoute et que j'adore plus que n'importe quel parfum..peut-être que les deux ensemble auraient un effet...........je n'ose pas dire...
je suis pour les oeuvres dans leur intégralité mais...
écoutez tous qui lisez ces lignes:l'ADAGIO du quintet pour cordes de Franz Schubert...C'est à mourir d'amour...avec plaisir...
en anglais ils appellent cela les "melos quartett" (tu m'étonnes)

Ephedra 29/01/2009 21:32



Merci Béatrice! Surtout passe me voir aussi souvent que tu veux. Tu sais que tu es l'une des hôtes privlégiées de ces lieux! ;-)
J'ai réussi à trouver les références que tu donnes en écoute gratuite sur internet. C'est vrai que c'est très beau...
http://www.musicme.com/#/Melos-Quartet/albums/Quintette-A-Cordes-En-Ut-Majeur-D956-0028947763574.html?play=01_02