Des murs de livres

Publié le par Ephedra

Certains chanceux, veinards, bien installés dans la vie et dans leur appartement ont des étagères, voire même – mon rêve ! - une bibliothèque personnelle. Moi, j’ai des murs de livres. Ci-dessous, une vue de l’un d’entre eux. Ils sont en tout six comme celui-là, et je me dis qu’il faudra quand même qu’un jour, je fasse quelque chose… Je ne sais plus si c’est Bachelard ou Jankélévitch, mais l’un des deux, c’est sûr, qui entassait comme ça les bouquins par terre. Il paraît que sa maison en était remplie, et moi, ce n’en est pas très loin !...

 

Enfin bref… Depuis que je commence à arpenter la blogosphère, j’ai découvert pas mal de sites sur la lecture, les livres et la littérature. « Crise de l’édition », « concurrence d’internet », blablabla, du coup, on croirait peut-être pas, mais en réalité et malgré tout cela, il reste quand même encore pas mal (et heureusement !) de bibliophiles. Et des espèces les plus diverses, qui plus est : des gens qui se lancent des défis, comme par exemple lire 26 bouquins durant l’année dont chacun des noms des auteurs commence, dans l’ordre, par chacune des lettres de l’alphabet, d’Aymé à Zola, par exemple ; d’autres qui s’envoient des colis surprise de livres autour d’une thématique donnée (« le roman victorien », « la littérature japonaise », etc.). J’ai aussi découvert au gré de mes errances la notion de PAL qui me plaît bien (PAL comme « Pile A Lire » pour les non-initiés, qui désigne les livres que l’on s’achète à l’avance pour les lire et qui s’entassent, parce qu’on les achète plus vite qu’on ne les lit – classique !).

 

Bref, j’ai donc découvert encore un nouvel univers, et j’ai beau vouer moi-même depuis toujours une grande passion aux bouquins, je me rends compte que je suis une bien piètre dilettante par rapport aux mordus de chez mordus que j’ai pu croiser sur le net.

 

Je lis pourtant de tout et beaucoup, des essais comme des romans - des essais de philosophie et de sciences humaines en général ; des romans d’un peu tous les styles, du classique au contemporain, en passant par pas mal de polars.

 

J’aime bien aussi les livres en tant qu’objets, mais je ne suis pas du tout une collectionneuse d’éditions originales, par exemple. J’aime plutôt les livres neufs, qui sentent bon l’encre et la colle fraîches. Parmi les grands formats, les brochés d’Actes Sud sont mes préférés, mais ceux que je préfère par-dessus tout, ce sont les livres de poche, les Folio en particulier. Quelqu’un me demandait justement pourquoi, pas plus tard qu’aujourd’hui, ce qui m’a obligé à réfléchir à la question. En fait, je crois que j’aime bien le fait qu’ils tiennent facilement dans un sac et qu’on puisse les emmener partout (j’ai toujours un livre sur moi). J’aime bien leur côté tout mou, très souple, je trouve qu’il est agréable de les manipuler, de les tordre, ils se laissent faire sans rechigner, « un peu comme un doudou, quoi » ai-je dit au collègue qui me posait cette question. Donc un truc un peu régressif peut-être (mais tellement agréable, comme tous ces trucs régressifs là ! ;-)))

 

J’ai d’ailleurs le vague souvenir d’une belle dédicace, de je ne sais plus qui à je ne sais plus qui - donc pour retrouver, c’est tout de suite plus difficile ! - mais qui faisait quelque chose du genre : « à ???, qui aimait tant les livres de poche » Etait-ce Sagan, Duras, Beauvoir ? Ce sont les noms qui me viennent spontanément à l'esprit, mais rien de moins sûr… Si quelqu’un pouvait arriver à me retrouver la référence, cependant, je serais preneuse ! Merci bien.

 

Et vous, vous lisez quoi ???

Commenter cet article

Carla 22/02/2009 18:40

Belles piles à lire ! Mais ne tombent-elles pas parfois ? Ah, l'odeur des livres ! J'aime bien Folio moi aussi, à la blancheur attirante, Rivages aussi qui est très agréable sous la main, et sous le nez aussi(oui, l'odeur des livres, c'est grisant)...
Sagan : à lire pour voir ce qu'il y a derrière le nom, le personnage. Mon opinion : "tout ça pour ça ?".

Ephedra 22/02/2009 23:15


J'avoue, Carla: il y en a qui vacillent parfois!... ;-) Et oui oui oui: les Rivages sont super agréables à manipuler aussi, et puis ils ont un choix de super qualité en roman noir.


L............uC 18/01/2009 17:26

"La vie pieds nus" de Alan Pauls, traduit de l'Espagnol chez C. Bourgois.
Pas mal, court et légèrement nostalgique, sans être triste.

Béatrice 17/01/2009 12:09

J'ai heureusement de l'espace...Les livres sont partout: dans la cuisine et le salon, dans les chambres et dans mon atelier, et dans le garage que j'ai transformé en annexe de librairie, en reléguant mon véhicule aux rigueurs de l'hiver.. Je tente de les garder rangés...par catégories, au fil des achats, j'ai acheté de nouveaux espaces de rangement avec chaque fois des idées sublimes du moins je le pense pour qu'ils restent en bon ordre...mais ils ne restent jamais plus de trois jours alignés...de gauche à droite, ils se suivent puis soudain, ils s'empilent, se chevauchent, s'écroulent, se poussent, débordent sur mes tables ou sur le sol...
Je lis de tout et j'aime posséder les livres que je lis...Tout comme les CD... Je ne passe jamais une journée sans lire.
Bonne journée

Ephedra 18/01/2009 17:06


J'aime bien la manière, très visuelle, que tu as d'en parler; c'est bien simple, tes piles de livres qui se montent les unes sur les autres, j'ai l'impression de les voir! Comme toi
j'aime bien posséder les livres que je lis, et puis comme je ne sais jamais très bien quand je suis susceptible de lire un livre que l'on veut me prêter, je préfère noter la référence et
l'acheter quand le moment est venu, plutôt que de le "squatter" pendant des mois à son propriétaire. Tu lis un peu de tout ou bien tu as des auteurs ou des genres de prédilection?


L............uC 17/01/2009 08:47

Je penche aussi pour Sagan...
sinon pour la lecture, quelques liens que j'avais indiqué pour réponse à un autre blog
... où la question était quels sont les pistes littéraires pour écrire et raconter.
“Someursite môme” il y a longtemps, sinon Scott Fitzgerald, Ernest H. (les nouvelles dernièrement), Faulkner, Steinbeck, Jerome K. Jerome, Lewis Carol, J. Harrison pour les Anglo-Saxons (mon père était prof d’Anglais d’où, aussi, des gens comme Swinburne, Evelyn Waugh… et Boyd; °))
et beaucoup de Français, là c’est à la louche et dans le désordre (Allais, Maupassant, Aymé, Céline, J. Renard, Perec, Queneau, Pennac, Cohen, Duras, Jarry, Courteline, Dubillard, Flaubert, Desproges, Topor, Beckett, Jeanson, Rimbaud, Baudelaire, J.P. Manchette, … )
des critiques aussi Georges Didi Hubermann ou je pense aussi à J.L. Godard ou Serge Daney et Bayon…
Dans les étrangers B.Traven, Sepulveda, M. Lowry, Buzzati, G. Marquez, Zorn, Bove, Nabokov, Jorn Riel…
J’en passe et Jean Noublie…
Côté écriture j’aime le basculement vers l’imaginaire et/ou le fantastique des Sud Américains tout en restant fort attaché à la simplicité et à la mécanique de la langue des grands humoristes Français tels qu’Allais et J. Renard en tête ou Marcel Aymé pour sa douceur cruelle et infinie (rejoint de près par Nabokov). Céline est un must en inventivité, chaman du style, logghoréique de la formule péremptoire.
Respect!
L’humour décalé, du Nord, de Jorn Riel reste un sommet d’humanité!
Et puis n’oublions pas nos références musicales qui sont un puit d’inspiration, je ne vais pas les citer, tu les connais déjà, n’est-il pas?
par delà tout cela il reste le plaisir de conter avec ou sans chute

Ephedra 18/01/2009 17:09


Eh ben dis donc! Paaaaaaaaaas mal, je vois que Môôôsieur a des lettres!  Et là tout de suite aujourd'hui par exemple,
si tant est que tu lises, tu lis quoi???


KUBERNETES 17/01/2009 01:15

Je n'ai jamais lu Sagan, mais l'évocation de Bachelard ma fait penser à sa psychanalyse du feu, magnifique, fusion (avec jeu de mot) de philo et de poésie. Grosse puissance de travail le fils de cordonnier !
Pour ce qui concerne mes PALs, je dirais sans hésiter, la peur de manquer, le goût de la nouveauté en plus. L'ouverture d'un livre c'est un commencement parfois bouleversant, odeurs et sensations, toucher, etc..
Le problème, c'est quand on commence trop et qu'on ne finit pas assez.
Je pense que je vais reprendre le cours d'un livre presque achevé, pour le plaisir de finir parfois, quand même !

Bye,

J.

Ephedra 18/01/2009 17:12


Magnifique psychanalyse du feu, en effet, et pour ceux qui ne connaîtraient pas, encore plus belle peut-être flamme d'une chandelle.